17 octobre 2012

Raymond

Je vais vous avouer un secret. En fais je ne suis pas vraiment parti seul … Quoi ? Je devine déjà l'étonnement dans vos pensées ! Allons, Jean-Claude Vandame quitte corps de tous ceux (ou celle) qui pensent trop !

En fais je voulais vous parler de mon pilote automatique. Je l'ai surnommé Raymond. Mais pourquoi Raymond ? Allez Jean-Claude, çà suffit maintenant … Parce que Raymond barre (Barre) ou bien encore, Raymond taille (Thaï) la route, … je vous laisse choisir !

En tous les cas Raymond est mon fidèle compagnon qui sait se rendre indispensable. Grâce à lui je peux tranquillement m'occuper de tout un tas de choses à bord, en toute sérénité, et lui confier pendant ce temps la délicate mission de maintenir le cap. Je peux même aller dormir de temps en temps. Il est performant, très docile, infatigable, endurant et (presque) fidèle ! Mais il est tout autant un peu âgé, gourmand en électricité et a besoin d'être ménagé pour rester fidèle, justement.

Le souci avec Raymond s'est qu'il sait tellement se faire oublier en accomplissant sans cesse sa tâche ingrate et répétitive qu'on aurait un peu tendance à l'oublier ! Et là, lorsqu'il s'en aperçoit il se manifeste dangereusement !

Eh bien, c'est justement ce qu'il s'est passé hier …
En pleine nuit, je m'étais assoupi tout habillé sur la couchette sous le vent en laissant Raymond seul à la barre lorsque je suis réveillé tout à coup par le changement de mouvement de Chanik. " Eh Oh, Raymond ! Qu'est-ce qui se passe ? " Et là … personne ne répond ! Je me précipite dehors, déjà tout prêt à intervenir (voilà pourquoi je m'assoupi tout habillé !) et je ne peux que constater l'absence totale de Raymond ! La tuile ! Ou plutôt … la panne ! (pas assez redoutée !)

Et me voilà, avec un vent de 20 nœuds, complètement indifférent à mon souci, à devoir gérer tout seul la bonne marche de Chanik. Cela nous était déjà arrivé lors de notre traversée cet été de Pictou à Royan mais nous étions 4 et je n'étais pas inquiet. A défaut de pouvoir réparer nous nous sommes relayés à tour de rôle à la barre. J'avais donc prévu cette fois d'embarquer, avant de partir, un autre pilote de secours mais il est encore bien au chaud dans sa belle boîte toute neuve, donc pas très efficace ! Je n'avais pas pris le temps de l'installer en me disant " je verrais CA à Lanzarote ". Grosse erreur ! Il fallait donc maintenant intervenir tout de suite et trouver LA bonne solution !

Je mets d'abord Chanik à la Cape, quel confort ! Même par bon vent, çà ce calme d'un seul coup à bord. Idéal pour pouvoir investiguer et intervenir … mais en contre partie çà n'avance plus beaucoup et surtout pas dans la bonne direction !

Donc, Action : je commence à déballer le contenu du coffre arrière (Ben oui, c'est là-dessous que Raymond se cache !). Je vois déjà Marie-No s'esclaffer en me prenant pour un marchand ambulant sur le souk de Marrakech … Il n'est effectivement pas en grande forme notre Raymond ! Le vérin ne tient plus sur son support, la vis sans fin est dévissée et la goupille de liaison avec la barre s'est cassée.

Quatre bonnes heures d'intervention, je vous passe les détails techniques, et nous voilà enfin redevenus copain Raymond et moi.

Pardonnes moi, mon vieux Raymond, je t'avais peut-être un peu trop négligé ! Je ne recommencerais plus. C'est promis … et surtout, dés mon arrivée à Lanzarote, je te mettrais en place ta compagne, " Raymonde " ? (pourquoi pas !) on verra plus tard pour son petit nom à elle !

Maintenant je compte sur ma bonne étoile (de mer) pour que Raymond ne me fasse pas un autre caprice d'ici l'arrivée. Je ne vous raconte même pas comment je le bichonne maintenant, mon Raymond !

Moralité : il ne faut jamais négliger ceux qui font tout pour toi, … dans l'ombre !

Une autre fois, je vous parlerais de " Sam " et " Linotte " … finalement, pour un voyage en solitaire, on est quand même assez nombreux à bord, vous ne trouvez pas ?

----------
radio email processed by SailMail
for information see: http://www.sailmail.com

19 commentaires:

  1. pour ton pilote auto tu peux aussi le baptiser Jean-Marc...c'est aussi approprié avec la grande bleue.
    sophie et lionel

    RépondreSupprimer
  2. Petit marchand de souk embrasse Raymond de ma part. Oui je me suis esclaffée !Non mais qui s'est le patron à bord !!! Marie-No

    RépondreSupprimer
  3. Je prends enfin le temps de zieuter le blog de ce beau périple... avant de le montrer aux filles (qui m'ont donné récemment de tes nouvelles!). Sympathique, plein de bonne humeur et instructif! Et de chouettes photos pour couronner le tout! Même s'il est déjà entamé, je te souhaite un bon voyage.
    Sabine S.

    RépondreSupprimer
  4. Gibraltar en perspective, qu'il dit le Cap'tain !
    Position MAJ Mesdames, Messieurs, à vos lunettes !!!

    RépondreSupprimer
  5. "stupéfiant" 1+1=11 Van Damme
    Vois-tu les sirènes ? N'abuse pas trop quand même l'Amiral ou tu te retrouveras sur RTL avec Philippe.
    Bon vent ! Prudence et bonne pêche.
    Christophe F

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la pêche j'ai encore des cours à prendre. Mon ami Roger me manque. Lui il aurait su m'expliquer. Une petite pensée pour lui

      Supprimer
  6. JE vois que CHANIK avance bien ;tu dois étre au portant.Heureusement que tu es bien au Sud,car RAPHAELE(ex tempéte tropicale)arrive sur l'Atlantique Nord.La perturbation est assez creuse:970hPa.
    Bon vent Yves.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour toutes et tous, je viens de mettre la position à jour...
    Le Cap'tain a mis à l'eau avec succès sa 1ère balise hier et devrait mettre l'autre aujourd'hui. Le Programme ARGO se déroule comme il faut et il en est très content.
    Je lui ai retransmis cette semaine tous vos commentaires : il en raffole et c'est bon pour le moral ! donc ne vous gênez pas...
    Je cite ses derniers commentaires :"Il fait (enfin) beau depuis hier et le vent est bien portant sans etre trop fort (un reve !) et cela semble vouloir durer. Pourvu que le vent ne tombe pas trop d'ici mon arrivée. Pour le moment je tiens une moyenne de 4 noeuds depuis le départ. C'est pas terrible mais avec les aléas subis (panne pilote + fort vent de face pendant plusieurs jours), je m'en sorst pas trop mal pour l'instant."
    Gros bisous à tous !
    Mme Cap'tain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrais j'adore vos commentaires. Lâchez-vous ...

      Supprimer
  8. Salut fanch,
    On est tranquillement en train de boire un coteau du Layon en terrasse ( avec Christophe) avec en background la lune et on est étonné de ne pas te voir rappliquer.....tu t'assagis. Pour demain matin, on a prévu avec Olivier de monter la choit via verrats, a la sortie on regardera a l'horizon et je suis sur que nous verrons le mat de chanik.
    Didier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci les Zamis, J'dirais pas non pour un ti coup d'blanc

      Supprimer
  9. salut captain
    encore moi, mais je pense que mon précédent message est passé à la trappe .tout cela pour dire que tu as intérêt à publier tes aventures parce qu'ici ,on est accroc .on boit un verre à ta santé .t'as déjà touché Laga ?
    Michel propriétaire d'une aspen2

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un ti Laga a ta santé ce soir mon ami

      Supprimer
  10. Ben y en a qui le font exprès, je viens de poster le dernier message du jour à l'instant au Cap'tain et y en a un qui se pointe comme une fleur (volante)... je transmets dans l'instant Michel : c'te réactivité tout de même !!!

    RépondreSupprimer
  11. nous avons hâte de savoir qui sont Sam et Linotte
    classe CM1 CM2

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un petit indice,
      - Sam est mélodieuse ...
      - Tandis que Linotte n'en fait qu'à sa tête ...

      Supprimer
  12. Bonsoir Fanch,
    Dominique et moi, nous sommes scotchés devant l'émission de Thalassa "contre vents et marées" sur France 3. Ce fut le déclencheur pour aller faire un tour sur ton blog et avoir des nouvelles en direct. J'ai parcouru le passé en diagonale afin de sélectionner les meilleurs morceaux pour ma 'patronne'. L'histoire de Raymond (Barre) en fait partie...
    Nous souhaitons bon pied, bon oeil à son successeur.
    Au fait, bon appétit avec ton restant de thon et merci de tes bons mots !
    Dominique et Jean (de Royan !)

    RépondreSupprimer